L’Art Nouveau (Dilili à Paris)

Le mercredi, c’est le jour des enfants! Avec ma fille, nous avons été intriguées par la bande annonce du dessin animé « Dilili à Paris », par les réalisateurs de « Kirikou » et « Azur & Asmar ». Dès les premières notes de musique de la bande annonce, j’ai vu les yeux d’Ornella briller. Nous avons donc décidé de profiter de notre mercredi pour aller le voir.

Synopsis

Dilili, une petite fille franco-kanake, dans le Paris de la Belle Époque, enquête aux côtés du chauffeur de triporteur Orel pour retrouver des fillettes qui ont mystérieusement disparu, enlevées par un réseau de bandits appelé les Mâles-Maîtres.

Pourquoi il nous a plu

1- Un dessin animé sur fond de lutte anti racisme

Le film débute sur une scène surprenante : on découvre notre héroïne dans un zoo humain de l’Exposition universelle de Paris en 1900.  Parmi les Kanaks et les Africains ainsi exposés, « beaucoup d’entre eux étaient volontaires, avaient un contrat, étaient payés ». Cela explique que, dans le film, Dilili a un contrat et est volontaire pour aller à Paris. Mais elle souhaite découvrir à son tour le quotidien des Parisiens et c’est à ce moment qu’elle se trouve en butte aux préjugés racistes et colonialistes de l’époque.

2- Le féminisme

Le personnage de Dilili a été nommée « messagère de l’UNICEF » par l’UNICEF en septembre 2018, en raison des valeurs qu’elle défend dans le film, à savoir le combat pour l’émancipation des filles et l’égalité entre les sexes.

3- Le coté historique

Dilili rencontre de nombreuses personnalités de cette époque, parmi lesquelles l’actrice Sarah Bernhardt, la scientifique Marie Curie, les peintres  Toulouse-Lautrec, Modigliani, Picasso, Monet, Le Douanier Rousseau et Renoir, le scientifique Louis Pasteur, l’ingénieur Gustave Eiffel, la femme politique Louise Michel (qui a été son institutrice), la cantatrice Emma Calvé (qui l’aide dans son enquête), la romancière Colette, les écrivains Aristide Bruand et Marcel Proust, l’artiste clown de cirque Chocolat, les illusionnistes Auguste et Louis Lumière, etc…

Bien entendu, ceci donne un aspect irréaliste au dessin animé mais les enfants savaient que chaque personnage que Dilili rencontrait avait existé, ce qui a créé chez eux une belle curiosité artistique ♥♥♥

4- L’animation

Dans « Dilili à Paris » on découvre un nouvel effet artistique qui consiste à incruster l’animation dans des photos retouchées de lieux et de monuments parisiens ainsi que des ambiances d’époque intégrées aux décors. Les décors, basés sur des prises de vues réelles de Paris, font la part belle aux monuments de style Art Nouveau.

Pourquoi vous parler d’un dessin animé sur mon blog Déco ?

La semaine dernière, je vous ai parlé d’Art Déco. Comme je vous l’ai dis, l’histoire du dessin animé passe à la Belle époque, en pleine période de l’Art Nouveau!  J’ai donc décidé de rédiger un  article sur la période artistique qui a précédé : l’Art Nouveau.

l’Art nouveau se caractérise par l’inventivité, la présence de rythmes, couleurs, ornementations inspirés des arbres, des fleurs, des insectes, des animaux, et qui introduisent du sensible dans le décor quotidien.

Avec des formes en arabesques et des volutes, l’art nouveau s’appuie sur l’esthétique des lignes courbes, il précède l’art déco et les années folles.

Quelques exemples :

L’artiste le plus connu qui mit en avant l’Art nouveau est Alphonse Mucha (affichiste, illustrateur, graphiste, peintre, architecte d’intérieur et décorateur tchèque). Mucha photographiait ses modèles. Il se constituait ainsi un important catalogue qu’il utilisait ensuite pour réaliser ses illustrations. Ce travail sur photo explique la ressemblance de certains de ses dessins bien qu’ils aient été réalisés à plusieurs années d’intervalle.

Un autre artiste majeur de cette époque est Gustave Klimt (peintre symboliste autrichien).

La profusion des détails, la richesse des décors et de la coloration en sont caractéristiques, ainsi que la précision des portraits.

Klimt est connu pour son utilisation de l’or dans les peintures.

Encore plus d’Art Nouveau….

Ce style se retrouvait partout : architecture, affiches de théâtre, publicités, œuvres d’art….

Et dans nos intérieurs alors ?

Ce genre de tableau ou d’affiche Klimt par exemple aux tons dorés serait très bien mis en valeur sur des murs clairs comme sur des murs très sombres et enveloppants, car le doré accroche la lumière…

Ceux-ci apportent une touche élégante à la décoration et se suffisent à eux même. Il n’ont pas besoin de beaucoup de décoration en plus.

Posé au dessus d’une belle enfilade scandinave ou en grand format comme sur ces photos, ce genre de tableau donne un coté galerie d’art.

Que ce soit une reproduction de Klimt comme « le baiser » ou « la mère à l’enfant », ou une reproduction de Mucha tout en volutes et rondeurs, ces tableaux apporteront couleurs et douceur à votre ambiance…

2018-11-15T17:33:33+00:00

2 Comments

  1. Cathy Rimbault 3 janvier 2019 at 8 h 49 min - Reply

    Excellent cet article. J’ai beaucoup apprécié la qualité des explications. Ça rend plus compréhensible à la profane que je suis ce grand art qu’est la peinture. Merci beaucoup pour les recherches.

    • Estelle Cerqueira 4 janvier 2019 at 9 h 26 min - Reply

      Merci pour ton commentaire adorable!

Leave A Comment